Yin Yoga & ayurvéda

Yin Yoga & ayurvéda

Vous le savez déjà peut-être : le yoga et l’ayurvéda, la médecine indienne traditionnelle, sont intimement liés. Certains les considèrent même comme deux versants, l’un spirituel et l’autre thérapeutique, d’une même science. Pour être en pleine santé, l’ayurveda recommande de vivre en harmonie avec nous-mêmes et ce qui nous entoure. Or, en ce moment, ce qui nous entoure est souvent froid, humide, venteux et pas très lumineux… Alors comment faire pour trouver l’harmonie ?

Durant la période qui s’étend de mi-janvier à mi-mars, appelée Shishira, l’esprit et le corps sont ralentis, engourdis, tout comme la nature. Pour éviter de ruminer notre frustration face à tant de lourdeur, l’ayurveda nous invite à envisager Shishira comme un temps de pause, une opportunité pour prendre soin de soi, pour s’enraciner et se régénérer.

C’est là que le Yin yoga vient à notre aide ! Cette pratique très douce est appelée “yin” en comparaison aux formes de yogas dynamiques, considérées elles comme “yang”. Elle consiste à tenir des postures – en général au sol – plusieurs minutes, avec l’aide de coussins, couvertures et autres supports. Elle ne demande aucune qualité physique particulière puisqu’il n’y a rien à accomplir ; il s’agit juste de rester passif et immobile pour laisser les articulations se vider de leurs tensions, les muscles s’assouplir et les tissus conjonctifs s’étirer, en particulier au niveau des genoux, du bassin, du sacrum et de la colonne vertébrale. A mesure que le corps se détend et s’ouvre, la respiration devient plus lente et plus profonde. Véritable temps de pause, le Yin ouvre la voie vers le lâcher prise, nourrit le calme et le silence intérieur. C’est d’ailleurs une très bonne introduction à la méditation.

Autre petit coup de pouce ayurvédique pour combattre les baisses d’énergie hivernales : le lait d’or, combinaison de lait végétal, d’huile de coco et d’épices – dont le curcuma et le poivre. Elle a pour mérite de lubrifier les articulations, de stimuler le système immunitaire, de détoxifier le foie et ainsi réduire les inflammations. Et en plus c’est vraiment trop bon ! Voilà, sans plus attendre, la recette ultra rapide de la potion magique.

Première étape : préparer la pâte de curcuma
– 30 grammes de curcuma en poudre
– 1/2 c. à c. de poivre noir moulu
– 125 ml d’eau

Dans une casserole, mélangez tous les ingrédients, faites cuire à feu doux en remuant constamment jusqu’à l’obtention d’une pâte lisse et épaisse. Laissez-la refroidir, puis versez-la dans un pot qui ferme bien. La pâte se conserve facilement 2 semaines au réfrigérateur.

Deuxième étape : préparer le lait d’or
– 200ml de lait végétal
– 1 c. à c. d’huile de coco
– 1 c. à c. de pâte de curcuma
– 1 c. à c. de sirop d’érable ou de miel (facultatif)

Faites chauffer tous les ingrédients sans faire bouillir. Hors feu, si besoin, ajouter la touche de sucré. C’est prêt !

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *