Carte Blanche de Veronique Maillet - Le Journal du Yoga

Carte Blanche de Veronique Maillet - Le Journal du Yoga

L’économie ZOOM et des cours à distance ? Ou comment un studio s’adapte en temps de COVID.

Nous, les studios et les professeurs de Yoga, nous aimons ce que nous faisons.

Avec l’arrivée du Coronavirus dans nos vies, nous avons du évoluer, prendre ce qui vient comme il vient.

Au premier confinement, certains studios ont réagi très vite, d’autre non, sonnés par le choc.

Notre démarche, chez Qee, a été d’envoyer au départ tous nos élèves chez les professeurs en direct pour les soutenir et assurer leur survie. Puis par la suite, compte-tenu de la longueur et de l’incertitude de notre fermeture, nos professeurs nous ont encouragé à passer le pas, et à proposer à nos élèves des cours en visio.

La logistique a été très complexe au départ. Nous avons été confrontés à plusieurs écueils technologiques. Il a fallu organiser autrement, les inscriptions, les envois de mails à chaque inscrit avec leurs codes visios. Le tout, en équipe extrêmement réduite.

Mais nous avons compris que le visio pouvait être un vecteur bien-être pour beaucoup. Par exemple, nous avons eu au mois d’Avril une centaine d’inscrits pour un cours de Yoga Nidra avec Micheline Flak.

 

Les cours en ligne sont effectivement partiellement suivis. Nous proposons à l’heure actuelle 70 cours, contre 400 environ habituellement dans nos studios.

Du côté des professeurs, les situations ont été et sont encore très diverses. Le temps de mettre en place des cours, de communiquer, le premier confinement a été de ce point de vue très douloureux financièrement pour beaucoup.

 

De surcroit ce n’est pas la même dynamique, et certains n’ont pas réussi à s’adapter à cette nouvelle technique. D’autres n’ont pas tenté, soit pour des raisons de l’essence même du Yoga, soit parce qu’ils ont de jeunes enfants chez eux, ou une mauvais connexion.

 

La plupart des professeurs sont fatigués et éprouvés, et certains même en détresse, et attendent avec impatience la réouverture des studios.

 

Dans le futur, la pratique en visio va perdurer, car une partie des élèves apprécient le confort du Yoga à la maison, et elle viendra en complément des cours en studio. C’était déjà le cas au vu des développements des plateformes de vidéos de Yoga comme MyQee développée dès 2018, mais dans le cas du visio, l’accessibilité du professeur est un plus.

 

Pour finir, nous tenons, difficilement, et surtout nous attendons avec grande impatience l’heure heureuse, où nous pourrons à nouveau pratiquer notre Yoga en groupe, accueillir nos élèves en toute sécurité, et retrouver la bienveillance des studios de Yoga.

 

Veronique Maillet,

Fondatrice des Centres Qee

 

Veronique Maillet- JdY226